Manifestation à l’école d’Alfort

16.01.2013 à 06:00:00 |
©

À l’occasion de la venue de la Direction générale de l'enseignement et de la recherche (DGER) sur le site de l’école d’Alfort, le 21 décembre 2012, enseignants, chercheurs, étudiants et personnels de l’ENVA ont manifesté leur mécontentement et leurs craintes sur l’avenir de l’école*.

Ce matin-là, la mobilisation est importante à l’ENVA. Tous veulent dénoncer les restrictions budgétaires drastiques, les suppressions de postes, la disparition de certains enseignements en médecine bovine notamment, l’avenir incertain pour d’autres dont celui de la faune sauvage. Enseignants, chercheurs, étudiants et personnel de l’école se battent pour avoir et conserver une formation de qualité.
 
Des questions fusent : comment faire lorsque l’État se désengage de la formation de ses futurs cadres ? Comment, dans ces conditions, accueillir encore 20 élèves de plus à la rentrée prochaine ? La communauté Alforienne a prouvé sa solidarité et sa volonté d’obtenir des réponses cohérentes pour la pérennité de l’école et sa renommée internationale.
 
Sophie Vigneron

Pour plus d’informations, voir La Semaine Vétérinaire n° 1522 du 11/01/2013 en page 23


* Voir aussi La Semaine Vétérinaire n° 1518 du 30/11/2012 en page 20

Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK