Maitriser l'échographie viscérale chez les bovins.

Stéphanie Padiolleau | 18.05.2015 à 16:18:47 |
L'échographie des bovins n'est plus limitée à l'appareil reproducteur
© Picsfive/IS

L'ENVT propose en juin un EPU d'échographie viscérale chez les bovins.

Devant le développement de l'échographie en médecine rurale, Renaud Maillard a initié la création d'un enseignement post-universitaire (EPU) dédié à l'échographie viscérale chez les bovins. La première édition aura lieu les 18 et 19 juin 2015 sur le campus de l'ENVT. L'échographie ne se limite pas au seul suivi de reproduction, et trouve sa place dans l'exploration de nombreux autres appareils, le diagnostic et le suivi d'affections par exemple digestives. L'objectif de cet EPU est d'aider les praticiens à parfaire leur maitrise de l'outil échographique, à générer des images pertinentes et à rédiger un compte-rendu.  Dépêchez-vous, cette première session n'est ouverte qu'à 8 participants. 

Stéphanie Padiolleau
Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK