Les vétérinaires voient l’Ordre comme un régulateur

25.02.2009 à 10:00:00 |

Pour la majorité des vétérinaires praticiens sondés (57%), l’Ordre estun régulateur nécessaire, voire un bon défenseur de la profession pourune petite partie. « »,note un vétonaute. Le seul, d’ailleurs, parmi cette majorité, à avoirlaissé un commentaire après son vote. Car comme sur beaucoup d’autressujets, les mécontents sont plus prolixes que les satisfaits.

Mais que reprochent à l’Ordre les 43 % restants?
« Il ne protège pas du tout les vétérinaires contre les attaques liées à la profession, voyez la commission Attali », estime l’un.
« Comparez avec celui des pharmaciens, qui se défend bec et ongles contre toutes les attaques comme celle de Leclerc », reprend un autre à l’unisson.
Certains blâment également son manque de prospective : « Quelle sera la place des vétérinaires dans vingt ans ? J’ai l’impression que l’Ordre court après le train… »
Au-delà, plusieurs remarques des vétonautes frappent par la confusion qu’elles révèlent dans les rôles supposés de l’Ordre et du syndicat. « Comment justifier une cotisation annuelle de 300 quand on regarde l’action de l’Ordre, visiblement effacé derrière les syndicats en matière de négociation avec nos concurrents et de formation des vétérinaires? », s’interroge un praticien. « Le Syndicat national des vétérinaires d’exercice libéral m’a convié à une soirée d’information sur la modalité d’application de la convention collective, alors que je ne suis pas syndiqué. L’Ordre, lui, n’a pas bougé », ajoute un confrère. « Si le dossier de la législationrelative aux rayonnements ionisants était resté dans les mains de l’Ordre, nous aurions eu le droit au Camari ( certificat d’aptitude à manipuler les appareils de radiologie industrielle) et à dix jours de formation », maugrée un troisième.

N Fontenelle

Extrait de La Semaine Vétérinaire 1348
Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK