Les vétérinaires sontmordus d’automédication

23.02.2009 à 10:00:00 |

Selon une étude américaine*,lors deplaie de morsure, les vétérinaires: - consultent un médecin urgentiste (27 %); - prennent un antibiotique sans avis médical (> 50 %); - suturent leurs plaies eux-mêmes (13 %); - ne se soignent pas (1 %);


avec untaux de complications:

- de plus de 5 % pour ceux qui ne consultent pas demédecin et pratiquent l’automédication;
- d’un peu plus de 1 % pour ceux qui ont consulté unmédecin urgentiste.

Les praticiens poussent-ils l’automédication jusqu’àconsommer les spécialités “délicamenteuses” dont leurs tiroirs regorgent?L’étude ne le précise pas.

PhilippeZeltzman

* menée par Karl Ambroz, médecin urgentiste, auprès de500 confrères américains, et publiée dans Annals of emergency medicine, 2008,vol. 51, n° 4, p. 547.

Pour plusd’informations sur la conduite à tenir lors de plaie de morsure, voir laSemaine Vétérinaire n° 1348 du 20/02/2009 en page 17 (interview de KarlAmbroz).
Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application
Télécharger l'application sous iPhone Télécharger l'application sous Android
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...