Les vétérinaires d’Europe s’élèvent contre le « trafic » des chiens

Karin de Lange | 14.12.2016 à 10:37:44 |
cages refuge chien
© Cylonphoto – iStock

Un document signé par trois associations professionnelles fait appel à tous les intervenants de la « filière » canine pour assurer un commerce responsable.

« Les profits ne devraient jamais avoir la priorité sur la santé et le bien-être animal et ne devraient jamais nuire au consommateur », souligne Monique Megens (Pays-Bas), vice- présidente de la Fédération européenne des associations de vétérinaires canins (FECAVA), commentant le document de prise de position vétérinaire sur la commerce des chiens en Europe*. Ce consensus de trois organisations vétérinaires européennes, la FECAVA, la Fédération vétérinaire européenne (FVE) et l’Union européenne des vétérinaires praticiens (UEVP), a été adopté fin 2016 par les assemblées générales de ces organisations. La vente par internet, les "usines à chiots", l’adoption internationale de chiens de refuges et autres échanges transfrontaliers de chiens mènent souvent à des excès et des risques pour la santé et le bien-être des animaux, mais aussi pour la santé publique. Dans ce document, la profession vétérinaire européenne fait non seulement un état des lieux mais prend position et fait appel à tous les intervenants de la « filière » pour assurer une commerce responsable, tenant compte des besoins des chiens mais aussi des futurs propriétaires. 

Karin de Lange
Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK