Les vétérinaires bientôt de retour dans les laboratoires d’analyses médicales ?

24.02.2011 à 06:00:00 |
©

Un amendement, adopté dans le cadre du projet de loi sur la bioéthique en cours de discussion en première lecture à l’Assemble nationale, abroge l’ordonnance 13 janvier 2010 relative à la biologie médicale.

Celle-là même qui interdit aux vétérinaires l’accès aux laboratoires de biologie humaine. « Nous devons profiter de cette occasion pour réunir toutes les instances de la profession et établir une stratégie claire afin de permettre aux confrères de revenir au sein des laboratoires, dont nous n’aurions jamais dû être évincés, estime Viviane Moquay-Tkaczuk, présidente de l’Association française des directeurs et cadres de laboratoires vétérinaires publics d’analyses (Adilva). Nous proposons a minima l’établissement d’un tronc commun d’études aux médecins, pharmaciens et vétérinaires, suivi d’une spécialisation en fonction des choix individuels. »
Viviane Moquay-Tkaczuk, qui savoure ce revirement de situation, n’en reste pas moins pragmatique et prudente. Car il ne faut s’y tromper, cet amendement n’a pas été adopté pour les beaux yeux des vétérinaires. Cette ordonnance, prise après le vote de la loi Hôpital, patients, santé et territoires (HPST), comporte de nombreuses implications. Celle-ci « interdit l’exercice de la biologie médicale à des chercheurs non diplômés de biologie médicale, notamment dans le cadre d’une assistance médicale à la procréation, regrettent notamment les députés auteurs de l’amendement. Elle contient des contradictions et des incompréhensions qui interdisent à d’éminents professeurs de continuer d’occuper une chaire, faute d’avoir fait des études menant directement à la biologie. Aussi, il convient d’abroger cette ordonnance et d’écrire, dans un délai raisonnable, un nouveau texte régissant l’exercice de la biologie médicale. »

Nicolas Fontenelle

Pour en savoir plus, lire La Semaine Vétérinaire n° 1439 en page 17

Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application
Télécharger l'application sous iPhone Télécharger l'application sous Android
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...