Les patrons de TPE veulent moins de prélèvements obligatoires

Clarisse Burger | 20.02.2017 à 16:50:07 |
TPE vétérinaire et bilan
© DR

Près de la moitié des chefs des très petites structures se disent optimistes pour leur activité. Mais une forte majorité souhaiterait une réduction des prélèvements obligatoires des entreprises.

L’activité des très petites entreprises (TPE) ne s’est pas vraiment améliorée l’an dernier. Si plus de la moitié des TPE (57%) ont enregistré en 2016 une hausse de leur activité, un tiers a affiché une baisse. Et la fin de l’année 2016, le bilan n’a pas été brillant : au quatrième comme au troisième trimestre 2016, l’écart s’est creusé (-18) entre les TPE bénéficiant d’une meilleure situation financière et celles ayant enregistré une dégradation. Si bien que seuls 49% des chefs d’entreprise se disent optimistes pour leur activité et 70% sont pessimistes pour le climat général des affaires. Tels sont ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
de La Semaine Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
La Semaine Vétérinaire
La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.
Clarisse Burger
Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK