Les patrons de TPE pour la relation directe avec leurs salariés

Clarisse Burger | 09.03.2015 à 15:52:03 |
© © monkeybusinessimages - Istock

Un sondage de la CGPME montre que les patrons de TPE ne seraient pas favorables aux futures commissions syndicales régionales qui représenteraient leur personnel.

La forme unique de représentation du personnel dans les très petites entreprises (TPE de moins de 11 salariés) qui est pour l’heure, inexistante, devrait voir le jour cette année. L’idée repose sur la création de commissions régionales interprofessionnelles, composées chacune de 10 salariés et de 10 employeurs de TPE.

Toutefois, le sondage de la Confédération générale des petites et moyennes entreprises (CGPME avec Opinionway) réalisé début février (auprès d’un échantillon représentatif de 305 patrons et 1013 salariés de TPE) montre que les employeurs de TPE ne sont pas favorables à une telle solution : une forte majorité (70%)  des patrons  interrogés refuseraient ces futures commissions syndicales, extérieures à l’entreprise. Pour eux, cela représenteraient des contraintes supplémentaires. Alors que 62% des salariés sondés y seraient favorables, considérant toutefois le poids des contraintes supplémentaires (pour 66% d’entre eux).

L’impact sur la qualité du dialogue social serait négatif pour 62% des patrons de TPE (versus 25% du côté du personnel). Pendant que 41% des salariés des TPE y verraient un impact positif (versus 33% pour les employeurs).

La CGPME est opposée à ce projet de forme unique de représentation des salariés : une position que 60% des patrons de TPE interrogés trouvent justifiée. La plupart de ces chefs d’entreprise (99%) pensent qu’une relation directe est essentielle entre patrons et salariés dans les TPE, qu’elle existe déjà et que peu de conflits sociaux y sont recensés.

La rédaction vous conseille de lire aussi :

Dialogue social : le projet de loi présenté fin mars

Professions de santé : les salariés les plus heureux au travail

 

 

Clarisse Burger
Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK