Les médias sociaux : amis ou ennemis des scientifiques ?

Tanit Halfon | 11.04.2017 à 15:32:06 |
médias sociaux
© Rawpixel

Une étude se penche sur la communication entre le grand public et les scientifiques.

A l’heure du numérique, trouver une information semble devenu un jeu d’enfant. D’ailleurs, nul besoin de chercher bien longtemps (ou de chercher tout court), elle arrive bien assez vite, sans qu’on le veuille même, notamment via les réseaux sociaux où elle se « like » et se partage à toute vitesse. En témoigne, comme le rappelle deux chercheuses du centre de recherche de Teagasc (organisme irlandais de recherche et de développement des secteurs agricole et agro-alimentaire, équivalent de l’INRA), la crise sanitaire allemande de 2011 impliquant la bactérie Escherichia coli. Les concombres d’Espagne avaient été pointés du doigt par la commission européenne comme ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
de La Semaine Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
La Semaine Vétérinaire
La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.
Tanit Halfon
Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK