19/08/2010 | Le Point Vétérinaire.fr

©

Filière équine

Les lieux de détention des équidés doivent être déclarés

Tout détenteur d’un ou de plusieurs équidés a pour obligation de se déclarer auprès de l’Institut français du cheval et de l’équitation (IFCE). Voici la nouvelle obligation précisée par le décret du 23 juillet 2010, complété par l’arrêté du 26 juillet 2010.

Le lieu de stationnement des équidés doit aussi être précisé. « Cette démarche a pour but de renforcer la veille sanitaire en France », martèle l’IFCE. Les détenteurs bénéficient d’un délai de 6 mois pour remplir cette obligation. Tous les détenteurs (amateurs ou professionnels) devront donc s’affranchir de cette tâche, par Internet (www.haras-nationaux.fr) ou par courrier (formulaire à recueillir auprès du SIRE – Système d’information relatif aux équidés), à l’exception des cliniques vétérinaires et des transporteurs.
La notion de détenteur est indépendante de celle de propriétaire. Le détenteur peut l’être à titre permanent ou temporaire. La déclaration n’est à effectuer qu’une seule fois, sauf, bien entendu, si le lieu de stationnement évolue.

Marine Neveux

Réagir à l'actualité

Pseudo :

 
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.

Identifiez-vous pour réagir Vous n'avez pas de compte ?
Publicité

L'infographie du mois

Boutique

Aussi bien destiné au vétérinaire, qu’à l’étudiant ou au personnel soignant, cet ouvrage vous apportera toutes les bases nécessaires à la consultation des NAC. Richement illustré de plus de 350 photos, doté de compléments internet vous permettant de télécharger des fiches d’examen et des fiches synthétiques par espèces, ce livre est indispensable pour débuter et progresser en médecine et chirurgie des NAC.
Découvrir la boutique du Point Vétérinaire

Newsletters


Ne manquez rien de l'actualité et de la formation vétérinaires.

S’inscrire aux Lettres vétérinaires
S’inscrire à La Lettre de l'ASV

Publicité