Les états généraux de l’alimentation auront lieu cet été

Stéphanie Padiolleau | 13.06.2017 à 11:13:11 |
Les états généraux de l’alimentation auront lieu cet été.Plusieurs mains tiennent une poignée de terre où pousse une jeune plante
© lovelyday12 - iStock

Emmanuel Macron confirme son projet de campagne pour l’agriculture : les états généraux de l’alimentation auront lieu en juillet et en août.

Pilotés par le ministère de l’agriculture, les états généraux de l’alimentation commenceront début juillet et se tiendront tout l’été. Annoncés par le président Macron pendant la campagne présidentielle, leur objectif sera d’aider le monde agricole à se transformer et permettre aux agriculteurs de vivre correctement de leur travail.  Lors de sa visite au lycée agricole de Limoges-les-Vaseix le 9 juin dernier il a déclaré  que « nous sommes au milieu d’une grande transformation, une manière de produire et de consommer qui est en train de se jouer, et c’est cela qui sera au cœur de ces états généraux de l’alimentation que nous lancerons dès le début du mois de juillet, et que le ministre aura a piloter en associant nombre de ses collègues, car de la transition écologique en passant par la santé, jusqu’à l’économie, l’Europe, ou la cohésion des territoires, l’agriculture et l’alimentation sont au cœur de tout ».
Il va s’agir de permettre aux agriculteurs de « vivre dignement en fonction du prix payé», « accompagner la transformation d’un modèle productif et de consommation, répondre davantage aux attentes de nos concitoyens, préserver la souveraineté française, et la qualité de la production ».
« Cela va supposer de rouvrir nombre de relations commerciales, des évidences du droit européen, certaines dispositions législatives qui ont conduit les filières à beaucoup souffrir ; nous allons inciter les producteurs à se regrouper pour vendre ensemble pour vendre à bon prix, et que filière par filière, les producteurs, les transformateurs et les distributeurs puissent trouver l'organisation qui permette à chacun d'avoir une vie digne et donc un vrai partage de la valeur ajoutée » Le président a souligné que plusieurs modèles de production continueront à coexister, intensive, appellations contrôlées, agroécologie, exploitations de tailles moyennes qui chercheront la qualité etc. Le plan d’investissement agricole, de 5 milliards d’euros, sera lancé à l’issue des états généraux et sera destiné à financer les investissements, la modernisation de certaines exploitations, développer les circuits courts, l’agroécologie, la valorisation aval par la production et la transformation etc.

Stéphanie Padiolleau
Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK