Les effets des OGM sur les animaux, la polémique

28.09.2012 à 06:00:00 |
©

L’étude d’un chercheur français sur les effets du maïs transgénique NK603 chez le rat laisse sceptique la communauté scientifique qui en a dénoncé la méthodologie et le traitement statistique des données, mais elle interpelle les politiques.

Les récents travaux menés par le professeur de biologie moléculaire Gilles-Éric Séralini (université de Caen) et son équipe sur les effets des organismes génétiquement modifiés (OGM) ont fait réagir les scientifiques, ainsi que le gouvernement français et l’Union européenne.

Cette étude, parue le 19 septembre 2012 dans la revue scientifique américaine Food and Chemical Toxicology, met en cause l’innocuité à long terme du maïs transgénique chez les rats. Cela a provoqué la saisine immédiate de l’Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses) par le gouvernement français. 

Celle-ci va examiner la validité du protocole de cette étude. Elle transmettra ses conclusions à l’Autorité européenne de sécurité des aliments (Efsa) qui s’engage à « apporter son assistance aux décideurs aux niveaux national et européen ». En outre, l’étude animale sur la toxicité des OGM sera également analysée par le Haut conseil des biotechnologies (HCB), saisi automatiquement par les autorités publiques lorsqu’il s’agit d’évaluer des risques sanitaires. Le HCB appelle actuellement à la prudence.

Compte tenu de la forte médiatisation de ces travaux, des avis controversés sur le sujet dans le monde scientifique, des conflits d’intérêts et des enjeux économiques et politiques, les instances de Paris et Bruxelles auraient tout intérêt à redoubler d’efforts pour crédibiliser leur expertise.

Clarisse Burger

Pour plus d’informations, voir La Semaine Vétérinaire n° 1509 du 28 septembre 2012 en pages 14 et 15

Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK