13/01/2010 | Le Point Vétérinaire.fr

©

Les DDSV ont disparu depuis le 1er janvier dernier

Les Directions départementales des services vétérinaires n’existent plus en tant que telles et sont intégrées dans de nouvelles directions interministérielles.

Exit les DDSV. Dans le cadre de la révision générale des politiques publiques (RGPP), elles sont désormais intégrées dans les directions départementales de la cohésion sociale et de la protection des populations (DDCSPP) qui prennent également en charge les services de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DDCCRF), une partie des Directions départementales de l’action sanitaire et sociale (DDASS), de celles de la jeunesse et des sports (DDJS) et de la Délégation aux droits des femmes.
Dans les départements de plus de quatre cent mille habitants, il existe dans la plupart des cas deux directions départementales distinctes : celle de la protection des populations (DDPP), qui intégrera alors les seules missions de l’ex-DDSV et de l’ex-DDCCRF, et celle de la cohésion sociale (DDCS), qui intégrera les missions des ex-DDASS et DDJS et de l’ex-Délégation aux droits des femmes.

Les directeurs de ces nouvelles structures ont été nommés le 1er janvier* pour tous les départements français, à l’exception de ceux d’Ile-de-France et des départements d’outre-mer (Dom).
Au-delà de ces nominations, la RGPP devrait continuer à se dessiner dans les mois à venir. Il est bien entendu trop tôt pour dresser un bilan de ces remaniements. Toutefois, les questions soulevées dès le début reviennent sur le devant de la scène ; d’autres ont été dépassées.

Diminuer la dépense publique tout en renforçant l’efficacité de l’action publique, tel est l’objectif de la RGPP, lancée par le gouvernement en juillet 2007. Parallèlement, le non-remplacement d’un fonctionnaire sur deux partant à la retraite était prévu. Quelles seront les conséquences de cette réduction ? Y a-t-il un risque d’éclatement des missions des ex-DDSV, diluées dans d’autres ? Un changement était-il nécessaire pour gagner en efficacité ?


Marine Neveux
* Décret du 1er/1/2010 publié au Journal officiel du 3/1/2010
Télécharger l'arrêté

Pour plus d’information sur ce sujet : retrouvez l’article paru dans La Semaine Vétérinaire n°1388 du 15 janvier 2010 en pages 12 et 13

Réagir à l'actualité

Pseudo :

 
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.

Identifiez-vous pour réagir Vous n'avez pas de compte ?
Publicité

L'infographie du mois

Boutique

Aussi bien destiné au vétérinaire, qu’à l’étudiant ou au personnel soignant, cet ouvrage vous apportera toutes les bases nécessaires à la consultation des NAC. Richement illustré de plus de 350 photos, doté de compléments internet vous permettant de télécharger des fiches d’examen et des fiches synthétiques par espèces, ce livre est indispensable pour débuter et progresser en médecine et chirurgie des NAC.
Découvrir la boutique du Point Vétérinaire

Newsletters


Ne manquez rien de l'actualité et de la formation vétérinaires.

S’inscrire aux Lettres vétérinaires
S’inscrire à La Lettre de l'ASV

Publicité