Les administrateurs de domicile professionnel d’exercice peinent à voir le jour

17.01.2011 à 06:00:00 |
©

Les administrateurs de domicile professionnel d’exercice (DPE), une fonction créée par le décret du 10 juillet 2010 adaptant le Code de déontologie à la directive “services”, ne sont pas encore légion.

Les praticiens rechignent à désigner celui ou celle qui assumera cette tâche, essentiellement par manque d’informations. Globalement, le texte est mal compris. « Il est apparu rapidement des divergences d’interprétation des termes utilisés dans le décret par les différents conseils régionaux, admet Jacques Guérin, vice-président de l’Ordre des vétérinaires. A la marge, mais suffisamment importants pour que nous planchions sur une définition commune des responsabilités de l’administrateur de DPE. » Une réunion devait se tenir cette semaine avec les conseillers ordinaux pour clarifier la situation et apporter des réponses concrètes aux praticiens.

La possibilité de nommer à cette fonction les collaborateurs libéraux est également en question. Le décret ne le prévoit pas, mais beaucoup de vétérinaires le regrettent. Le Conseil supérieur de l’Ordre pourrait demander à la tutelle d’introduire réglementairement cette faculté dans le Code de déontologie. « Tout cela ne remet pas en cause la fonction même d’administrateur, souligne Jacques Guérin. Leur désignation reste d’actualité et l’objectif de le faire pour la fin de l’année tient toujours. »

Nicolas Fontenelle

Pour plus d’informations, voir La Semaine Vétérinaire n° 1433 du 14 janvier 2011 en page 16

Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK