Le sous type H5 de l’influenza aviaire hautement pathogène détecté au Canada

Nathalie Devos | 05.12.2014 à 14:24:58 |
© heebyj - Istock

L e sous-typage complet (neuraminidase) n’est toutefois pour l’heure pas encore terminé.

L’Organisation mondiale de la santé animale (OIE) a officiellement annoncé, le 3 décembre dernier, la notification par les autorités canadiennes de la présence de l’influenza aviaire hautement pathogène (IAHP) sur son territoire.

Le début de la suspicion, en date du 30 novembre, concerne deux élevages, l’un  de 7000  poules reproductrices situé à Chilliwack en Colombie Britannique, et l’autre de 11000 dindes situé à  Abbotsford, dans la même province.

Le sérotype en question est le H5. A l’heure où nous publions cette information, la neuraminidase (N)  en question n’est pas encore identifiée.

Il a été noté une mortalité soudaine élevée dans les deux élevages : 10 % dans le foyer à Chilliwack et 50 % dans le foyer à Abbotsford , et ce  en 24/48 heures.

 

Nathalie Devos
Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK