Le patron de Fort Dodge en Europe veut redonner « confiance en sa compagnie »

07.11.2008 à 10:00:00 |

Ugo Cosentino, le directeur de Fort Dodge pour l’Europe, se définit lui-même comme un «manager atypique ». Quelques mois après le départ du directeur de la filiale française, Jean-Marc Zeil, il vient à la rencontre de la presse vétérinaire pour s’expliquer « en toute transparence » et, il est vrai, sans langue de bois, sur la stratégie européenne de « sa compagnie ». Fort Dodge, filiale vétérinaire du groupe de pharmacie Wyeth, est un vieux laboratoire puisqu’il est né il y a presque un siècle aux Etats- Unis, en 1912. Mais sa création en France et en Europe date seulement d’un peu plus de dix ans, avec le rachat de l’activité santé animale de Solvay en 1997, après celui d’American Cyanamid en 1994.

En tête des fabricants de vaccins vétérinaires au niveau mondial

Fort Dodge bénéficie aussi de quelques points forts dans sa gamme. Au cinquième rang mondial avec un peu plus d’un milliard de dollars de ventes l’an dernier, le laboratoire commercialise des produits de qualité reconnue comme la moxidectine (Cydectine®, Equest®, etc.). Moins connu en France, il est aussi le « premier fabricant de vaccins vétérinaires dans le monde », toutes espèces confondues. En Europe, Fort Dodge s’est mobilisé « jour et nuit » , ces derniers mois, pour apporter au marché européen les vaccins Zulvac® contre la fièvre catarrhale ovine. Il a ainsi toujours pu répondre favorablement aux demandes de vaccins de l’administration française, d’abord contre le sérotype 1 dès le mois de mars dernier, puis contre le sérotype 8 avec plus d’un million de doses, pour pallier le problème de fabrication d’Intervet durant l’été.

L’Agence européenne du médicament vient également d’approuver le premier vaccin équin contre la maladie de West- Nile : Duvaxyn® WNV. L’intérêt est d’autant plus grand pour un tel vaccin que cette zoonose commence à sévir de manière plus inquiétante en Italie. Fort Dodge répond aussi aux besoins urgents de vaccins contre l’influenza aviaire depuis 2006.

E Vandaele

Extrait de La Semaine Vétérinaire 1333

Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK