Le nombre d’animaux testés positifs vis-à-vis du virus aphteux augmente

18.01.2011 à 06:00:00 |
©

Le 7 janvier 2011, les autorités bulgares ont notifié à l’Organisation mondiale de la santé animale (OIE) un premier cas de fièvre aphteuse détecté sur un sanglier présentant des lésions podales.

Il faisait partie d’un lot de trois sangliers abattus pendant la saison de chasse dans la province de Burgas, près du village de Kosti (une zone située à environ 2 km de la frontière bulgare avec la Turquie, où la maladie sévit). Les premières analyses de laboratoire indiquent que le type O du virus de la fièvre aphteuse est impliqué.

Au 10 janvier 2011, les services vétérinaires bulgares ont annoncé avoir ordonné une campagne d’abattage de quelque 500 bêtes après la découverte de 37 cas de fièvre aphteuse sur 1 600 animaux testés dans le sud-est du pays. Des brebis, des chèvres, des bovins et des porcs du village de Kosti se sont révélés positifs vis-à-vis du virus de la fièvre aphteuse.
Les tests sont actuellement élargis sur les animaux des localités frontalières de Tsarevo, Malko-Tarnovo et Sredets.  Aucun animal infecté n'a, pour l’instant, été détecté hors de Kosti.
La dernière apparition de la maladie signalée à l’OIE dans ce pays remonte à octobre 1996.

Nathalie Devos

Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK