Le Gemi dévoile son consensus sur les affections digestives

28.04.2011 à 06:00:00 |
©

Plus de 250 confrères se sont réunis à l’occasion des journées annuelles du Groupe d’étude en médecine interne (Gemi) de l’Afvac, en Avignon, du 15 au 17 avril 2011.

L’un des points forts du congrès a porté sur un consensus en gastro-entérologie, qui résulte des travaux des membres du bureau de ce groupe, associé à des experts reconnus, et fondés sur l’evidence-based medicine.

Parmi les points développés, le comité propose une classification des entéropathies chroniques selon la réponse clinique et non plus sur les critères histologiques : celles qui répondent aux antibiotiques (ERA), celles qui répondent aux immunomodulateurs (ERI, groupe des maladies inflammatoires chroniques de l’intestin, une expression à abandonner), et celles qui répondent à un changement alimentaire. Le syndrome de prolifération bactérienne est à considérer comme la complication d'une maladie sous-jacente, et plus comme une affection primaire. Concernant le diagnostic de ce syndrome et des ERA, le dosage des folates est obsolète alors que celui de la vitamine B12 demeure utile. Le traitement de ces deux affections consiste en une administration d’antibiotiques (métronidazole, oxytétracycline ou tylosine) pendant 6 à 9 semaines.

Aurélie Levieuge

Pour plus d’informations, voir La Semaine Vétérinaire n° 1448 du 29 avril 2011 en page 18

Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK