Le dynamisme de la profession s’affirme en Tunisie

26.04.2010 à 09:00:00 |
©

Les affections transfrontalières qui posent problème au Maghreb ont fait l’actualité scientifique du congrès de l’Union maghrébine vétérinaire (Umavet) qui s’est tenu du 10 au 11 avril 2010 en Tunisie.

Cette manifestation a également permis aux participants de discuter avec les organisations ordinales présentes des difficultés rencontrées par la profession au Maghreb.

Pour les volailles, l’actualité scientifique a concerné l’influenza aviaire, la maladie de Newcastle, la bronchite infectieuse et la maladie de Gumboro. La  pancytopénie néonatale bovine, la border disease et la diarrhée virale bovine (BVD) étaient à l’honneur du côté des bovins. Chez les carnivores, parvovirose, néosporose et maladies parasitaires étaient au programme. L’hygiène et la qualité bactériologiques des denrées alimentaires (viande, lait, mollusques, etc.) ont également fait l’objet de présentations.
Concernant les difficultés rencontrées par la profession au Maghreb, la question de la vente des produits pharmaceutiques et biologiques à usage vétérinaire a refait surface. Les pharmaciens veulent l’abolition de la loi qui permet aux vétérinaires d’en détenir, alors que les praticiens souhaitent une plus grande facilité pour s’approvisionner en produits qu’ils considèrent comme des outils de travail plutôt que comme une marchandise à vendre.
L’harmonisation des programmes de formation a été un autre point de discussion. Le nombre excessif de diplômés (jusqu’à 800 vétérinaires par an) dans certains pays du Maghreb inquiète la communauté vétérinaire et soulève le problème de la qualité de la formation et de l’équivalence des diplômes.
Le degré de coopération entre les différentes structures en matière d’échange d’enseignants, d’étudiants et de stagiaires a également été abordé.

Karim Adjou
Pour plus d’informations, voir La Semaine Vétérinaire n° 1403 du 30/4/2010 en page 17

Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK