Le créateur de Merry Vets condamné par l’Ordre régional pour publicité

19.11.2010 à 06:00:00 |
©

Depuis novembre 2009, Michel Gourmelon exerce à Toulouse sous l’enseigne d’une société anglaise, Merry Vets, une première en France.

Une société qu’il a lui-même créée en terre britannique, où il a découvert une autre manière de pratiquer. Pour lui, rien d’illégal, il ne fait que louer des locaux à la société dont il est actionnaire principal et dont le siège est toujours à Londres. « Il faut arrêter de se voiler la face et reconnaître enfin le caractère commercial de notre activité. Pourquoi, par exemple, les animaleries ont-elles le droit de faire de la publicité pour vendre leurs produits et pas nous ? »

Fort de ces convictions, ce praticien qui milite pour faire l’Europe des vétérinaires a ouvert, le 15 juin 2010, une deuxième clinique et ne s’est pas privé de faire de la publicité dans la presse. Comme le décret du 10 juillet 2010, qui adapte le Code de déontologie à la directive “services”, ne permet pas aux vétérinaires de communiquer, le conseil régional de l’Ordre a condamné Michel Gourmelon et son associé à six mois d’interdiction d’exercer, par délibéré du 1er octobre 2010.
« C’est vrai, j’ai fait de la publicité, mais la peine est disproportionnée par rapport au fait. Il fallait surtout faire un exemple. Le décret n’est pas conforme à la directive, le conseil de l’Ordre est dans le non-droit. Cette justice n’est pas objective, c’est une décision politique. Je ferai appel auprès du Conseil supérieur qui jugera dans le même sens certainement et, ensuite, s’il le faut, auprès du Conseil d’Etat. »
L’Ordre régional, que nous avons contacté, n’a pas souhaité faire de commentaires.

Marc Pouiol

Pour plus d’informations, voir La Semaine Vétérinaire n° 1426 du 16/11/2010 en page 20

Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application
Télécharger l'application sous iPhone Télécharger l'application sous Android
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...