Le binôme vétérinaire et maréchal-ferrant dans la gestion des pieds

Marine Neveux | 06.10.2017 à 15:23:05 |
Equi-meeting au Haras du Pin
© Marine Neveux

L’équi-meeting, rencontre entre scientifiques et professionnels s’est tenu au Haras du Pin (Orne) les 29 et 30 septembre derniers autour de la maréchalerie.

Ces rencontres sont toujours un succès et attirent une bonne affluence. Le thème de cette année était la gestion des pieds serrés, cassés ou déformés. Les conférences ont alterné des cas cliniques, des connaissances plus fondamentales et aussi des conseils de gestion pratique.  Ces rencontres sont aussi l’occasion de démontrer la complémentarité intéressante entre le vétérinaire et le maréchal-ferrant. Les organisateurs de l’IFCE ont d’ailleurs travaillé à l’organisation de cette édition 2017 avec plusieurs de nos confrères, dont Sébastien Caure, Bruno Baup et Isabelle Lussot-Kervern. Plusieurs présentations ont été effectuées en binôme comme celle d’Antoine Corona, maréchal-ferrant et concepteur des fers ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
de La Semaine Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
La Semaine Vétérinaire
La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.
Marine Neveux
2 commentaires
avatar
Sébastien Knockaert, Vétérinaire le 06-10-2017 à 20:44:29
L'equi-meeting a certainement était une belle rencontre vétérinaire-maréchaux.Mais quid du cheval "pieds nus" de la podologie équine , du parage naturel ? Ne serait il pas temps de s'ouvrir un peu l'esprit et que les maréchaux et vétérinaires, particulièrement les ostéopathes, considèrent le cheval comme un tout, de manière holistique , de la tête et surtout du pied. De vrais professionnels existent , je les ai rencontré.
avatar
Vincent Boureau, Vétérinaire le 06-10-2017 à 23:34:53
une vision holistique c'est justement de ne pas renier l'experience accumulee par la marechalerie depuis des siecles pour une mode des pieds nus. Les marechaux ne sont pas sectaires, les veterinaires pas plus. Les professionnels sont ceux qui sont sur le terrain au quotidien, pas les theoriciens et les illumines. La "podologie" a peut etre des choses a apporter mais elle doit d'abord trouver son referentiel de competence et respecter les acquis de l'experience. Bien confraternellement
Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK