Le 1er vaccin antirabique non adjuvé pour chats

16.10.2012 à 06:00:00 |
©

Merial élargit sa gamme féline Purevax® sans adjuvant à un vaccin antirabique vectorisé.

Pour la première fois, un vaccin contre la rage sans adjuvant, Purevax® Rabies, est commercialisé pour les chats. Il s’agit d’un vaccin vectorisé qui utilise la technologie canarypox pour exprimer la protéine G immunogène. Le vaccin antirabique complète également les autres valences, toutes non adjuvées, de la gamme Purevax® contre la rhinotrachéite, la calicivirose, la panleucopénie infectieuse, la leucose et la chlamydophilose félines. Liquide, il peut d’ailleurs servir de diluant à ces valences lyophilisées.

Une immunité de 3 ans

En revanche, il ne peut pas être mélangé ni injecté simultanément avec le vaccin FeLV. Contre la rage, le protocole comprend une injection de primovaccination à partir de l’âge de 12 semaines avec un délai d’apparition de l’immunité en 3 semaines. Le premier rappel est annuel, mais les suivants peuvent être espacés tous les 3 ans.

Principe de précaution

Chez le chat, l’absence d’adjuvant représente un atout majeur en termes d’innocuité. En effet, la prévalence du fibrosarcome félin “postinjection” est estimée entre 1 cas sur 10000 et 1 cas sur 1000.
Une inflammation prolongée post-traumatique peut favoriser l’apparition de cette tumeur chez des individus génétiquement prédisposés. Un risque accru est observé après l’injection de vaccins adjuvés (surtout FeLV et rage), de produits proinflammatoires (adjuvants ou injections d’un produit retard).
Un vaccin non adjuvé produit une réaction inflammatoire postvaccinale, environ 2 fois moins importante et, surtout, beaucoup plus brève que celle provoquée par les adjuvants (voir graphique). C’est tout l’intérêt de cette gamme de vaccins non adjuvés pour le chat, avec l’avantage pour la rage de pouvoir aussi espacer les injections tous les 3 ans.
Purevax® Rabies peut être utilisé en rappel d’autres vaccins antirabiques classiques en conservant la durée d’immunité de 3 ans. Il est présenté en boîte de 10 flacons unidoses à un prix centrale de plus de 7 € HT la dose, soit environ 3 à 4 fois plus que Rabisin® en boîte de 10 ou 100 doses.

Eric Vandaële

Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK