21/09/2011 | Le Point Vétérinaire.fr

©

Infections respiratoires des bovins

La tildipirosine : nouveau macrolide injectable one shot de MSD

Zuprevo®, concentré à 18 %, s’emploie en traitement ou en métaphylaxie à 1 ml/45 kg, avec un temps d’attente de 47 jours.

MSD (anciennement Intervet) lance un nouveau macrolide longue action en une seule injection sous-cutanée, Zuprevo®, à base de tildipirosine. Dans un premier temps, seule la solution injectable à 18 % (180 mg/ml) destinée aux bovins (viande) est commercialisée pour « le traitement et la prévention respiratoires à [métaphylaxie] des infections Mannheimia hæmolytica, Pasteurella multocida et Histophilus somnus ». Une solution à 4 % (40 mg/ml) devrait ensuite être mise sur le marché pour le « traitement des maladies respiratoires porcines (MRP) associées à Actinobacillus pleuropneumoniae, Pasteurella multocida, Bordetella bronchiseptica et Hæmophilus parasuis ».

Cette nouvelle solution injectable one shot concurrence deux autres macrolides récents, la tulathromycine Draxxin® (Pfizer), pour les bovins et les porcs, et la gamithromycine Zactran® (Merial), indiquée chez les bovins. La tildipirosine se distingue notamment de ces deux prédécesseurs par sa structure chimique. Il s’agit d’un macrolide en C16 dont les chefs de file sont la tylosine (Tylan®) et son dérivé, la tilmicosine (Micotil®), alors que la tulathromycine et la gamithromycine sont des macrolides en C15, dérivés des azalides. Ces macrolides ont tous été développés avec la double indication d’un traitement curatif et préventif (ou métaphylactique) des infections respiratoires chez les bovins.

Le temps d’attente dans la viande est réduit à 47 jours, au lieu de 49 pour Draxxin® et 64 pour Zactran®.
Enfin, la concentration à 18 % permet de réduire la dose à 1 ml/45 kg. La gamme de trois flacons de 20 ml , 50 ml et 100 ml est référencée en centrale à des prix similaires à ceux des flacons Draxxin® de même contenance, qui s’emploient à 1 ml/40 kg, soit une différence de l’ordre de 10 % sur le coût du traitement par rapport aux tarifs centrales.

Eric Vandaële

Les dernières réactions

  • 19/02/2015 à 23:03
    ic4vLbafeR
    alerter
    La réaction a été supprimée car elle ne respecte pas la charte du site.

Réagir à l'actualité

Pseudo :

 
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.

Formations e-Learning

Nouveau : Découvrez le premier module
e-Learning du PointVétérinaire.fr sur le thème « L’Épanchement thoracique dans tous ses états »

En savoir plus

L'infographie du mois

Boutique

Parce que l’échographie se démocratise et n’est plus réservée qu’au seul vétérinaire spécialiste, Hélène Kolb, Isabelle Testault, avec la collaboration de Delphine Rault et de Laure Gatel pour les chapitres ayant trait à l’appareil reproducteur, nous font partager dans cet ouvrage toute leur expertise en échographie abdominale du chien et du chat. L’aspect échographique normal et pathologique de chaque organe est décrit dans cet atlas de référence comprenant plus de 600 images.
Découvrir la boutique du Point Vétérinaire

Agenda des formations

Retrouvez les différentes formations, évènements, congrès qui seront organisés dans les mois à venir. Vous pouvez cibler votre recherche par date, domaine d'activité, ou situation géographique.

Calendrier des formations pour les vétérinaires et auxiliaires vétérinaires

En savoir plus

Newsletters


Ne manquez rien de l'actualité et de la formation vétérinaires.

S’inscrire aux Lettres vétérinaires
S’inscrire à La Lettre de l'ASV



En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...