La technologie 3D : une nouvelle aide à la chirurgie en clientèle

Tanit Halfon | 22.06.2017 à 14:38:58 |
Lors d’une fracture de bassin, modeler son implant (plaque) à partir de la réplique exacte  de l’os concerné permet une réduction optimisée.
© Fabrice Bourgeois

L’impression en trois dimensions permet de reproduire avec précision un grand nombre d’objet, à partir d’une image virtuelle. Notre confrère Fabrice Bourgeois a pris le pari d’en faire usage en pratique courante.

Fabriquer un organe fonctionnel et biocompatible à partir de cellules ne sera peut-être plus du domaine de la fiction, grâce aux avancées technologiques, et notamment de la technologie 3D. Ce processus permet, couche par couche, de fabriquer à peu près n’importe quel objet à partir d’une image virtuelle. Ses champs d’application s’étendent, la principale limite semblant être la seule créativité humaine. Aujourd’hui, son intérêt croît dans le domaine médical, dont la médecine vétérinaire. Plusieurs universités américaines incorporent déjà cette technologie à leur programme de formation. S’entrainer sur des répliques d’os sensiblement identiques aux originaux, améliore la technique chirurgicale des étudiants. ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
de La Semaine Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
La Semaine Vétérinaire
La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.
Tanit Halfon
Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK