La soutenance d’une thèse pour obtenir le titre de docteur divise les vétérinaires

28.01.2009 à 10:00:00 |

Incontournable, utile ou inutile : les avis sur la thèse vétérinaire divergent, comme le révèle un récent sondage sur WK-Vet, auquel 455 vétérinaires ont répondu. Depuis 1924, l’obtention du titre de docteur pour les vétérinaires est subordonnée à la soutenance d’une thèse.
12% des confrères et des consœurs qui ont répondu au sondage ont la fibre historique et, pour cette raison, jugent la thèse incontournable. Dans des proportions similaires ( 14 %), d’autres estiment qu’elle est non seulement incontournable, mais aussi utile :« C’est un plus qui nous différencie de nos concurrents européens », « une occasion de participer à un projet de recherche et de travailler en équipe ».
Près de 37 % des vétonautes, en revanche, jugent que si la thèse est utile en termes d’investissement dans un travail de recherche bibliographique ou expérimental, elle n’est pas incontournable. Ainsi, certains évoquent l’acquisition du titre de docteur à l’issue d’un cursus doctorant en lieu et place de la soutenance, une idée à laquelle l’Ordre n’est pas réfractaire.
Quant à ceux qui jugent la soutenance complètement inutile (37 % également), ils citent en premier lieu « l’injustice majeure par rapport à d’autres pays européens où les vétérinaires acquièrent le titre de docteur sans soutenance de thèse obligatoire », puis« son inutilité dans ce qu’elle apporte dans la vie quotidienne de clinicien », « son coût » et, pour certains, « le fait de devoir passer devant un jury en présence d’un professeur de faculté de médecine et/ou de faire face à des jurys parfois incompétents qui dévalorisent le sens de la thèse vétérinaire ».

N Devos

Extrait de La Semaine Vétérinaire 1344

Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK