La question de l’antibiothérapie prégnante

Marine Neveux | 09.12.2013 à 10:56:38 |
©

Pour la troisième année consécutive, le congrès de l’Afvac et les Rencontres nationales vétérinaires du SNVEL ont fait salon commun. L’édition nantaise s’est tenue du 28 novembre au 1er décembre 2013.

Après l’ébullition des dernières semaines, les discours à la tribune étaient plus apaisés à Nantes, bien que teintés d’inquiétude lors des échanges entre confrères, au cours des différentes tables rondes ou des sessions sur le médicament qui ont animées les deux congrès concomitants.

Du côté des Rencontres nationales vétérinaires, les échanges entre Pierre Buisson, le président du SNVEL, et Philippe Mauguin, le représentant du ministre de l’Agriculture, auront néanmoins compté parmi les plus “amicaux” de ces dernières années. « Le ministre s’appuie sur vous, vous savez qu’en retour, vous pouvez compter sur lui », a assuré le directeur de cabinet. Il a conclu son propos en ouvrant la réflexion sur un comité permanent de la santé publique vétérinaire, qui pourrait rassembler toutes les organisations professionnelles. Cette instance serait copilotée par les Directions générales de l’alimentation (DGAL) et de la santé (DGS).

Pour l’intégralité de l’article, voir La Semaine Vétérinaire n° 1563 du 6/12/2013 en pages 14 et 15.

Marine Neveux
Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK