La publication des travaux sur le H5N1 HP muté en laboratoire à l’étude

01.03.2012 à 06:00:00 |
©

Avec un taux de mortalité de près de 60 % chez les humains infectés depuis 2003, le virus de l’influenza aviaire A/H5N1 HP continue de nourrir la crainte des scientifiques, de même que certains travaux qui s’y rapportent.

En particulier ceux du chercheur néerlandais Ron Fouchier et de son équipe. Ces derniers ont créé en laboratoire un virus A/H5N1 HP muté qui s’est révélé être très facilement transmissible entre mammifères, sans perdre de sa virulence. La dangerosité du virus ainsi obtenu est donc extrêmement élevée. Si la pertinence d’une telle étude, qui apporte des informations intéressantes sur les mutations génétiques du virus influant sur sa transmissibilité et qui permet de développer à temps des vaccins, semble bénéfique pour certains, la publication des résultats des manipulations de Ron Fouchier fait débat. Le National Science Advisory Board for Biosecurity (NSABB) des États-Unis s’y est opposé, en décembre dernier, en raison du danger « que représente le fait de révéler comment reproduire ce virus ». D’autres optent pour une diffusion partielle de ces travaux. Récemment, un petit groupe d’experts de la santé publique mondiale et de la grippe, d’autorités sanitaires et d’éditeurs, réunis par l’Organisation mondiale de la santé (OMS) à Genève le 17 février dernier, a estimé de manière consensuelle que le fait de différer la publication de la totalité du manuscrit présentait de plus grands avantages pour la santé publique que la publication immédiate d’une partie seulement de celui-ci.
Cependant, selon l’OMS, pour l’heure, étudier les problèmes de sûreté et de sécurité biologiques soulevés par les nouveaux virus grippaux H5N1 modifiés en laboratoire sont encore à l’étude avant de prendre une telle décision.

Nathalie Devos

Retrouvez l’intégralité de cette actualité en page 20 de La Semaine Vétérinaire n° 1485 du 2 mars 2012.

Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application
Télécharger l'application sous iPhone Télécharger l'application sous Android
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...