La profession se mobilise pour la kétamine

Tanit Halfon | 17.03.2017 à 16:53:00 |
flacon de médicament injectable
© © ana belen prego alvarez

Une pétition est lancée par le syndicat vétérinaire contre la remise de l’ordonnance aux propriétaires.

Le SNVEL (syndicat national des vétérinaires d’exercice libéral) appelle à la mobilisation de tous les vétérinaires praticiens, face au nouvel arrêté classant la kétamine sous toutes ses formes sur la liste des stupéfiants.

Une pétition, accessible depuis le site internet du syndicat, entend trouver un compromis avec les autorités compétentes, afin que le vétérinaire n'ait pas l'obligation de restituer l'ordonnance au propriétaire. En effet, le statut de stupéfiant rend obligatoire la remise au client d’une ordonnance sécurisée mentionnant en toutes lettres la dose de kétamine injectée. Alors que l’objectif de la nouvelle réglementation est de lutter contre l’usage détourné de la molécule (drogue hallucinogène), remettre une ordonnance au client peut produire l’effet inverse, en mettant en avant la détention du produit par les vétérinaires…et donc à amener à de potentiels vols!

Signalons que la hausse des cas de mésusage de la kétamine avait déjà amené à renforcer son contrôle via l’obligation de déclarer les vols (arrêté du 16 août 2001) puis de la stocker de manière sécurisée (arrêté du 31 juillet 2003).

Ce durcissement actuel de la réglementation entend renforcer les dispositifs de contrôle (et de répression) déjà existants.

Pour signer la pétition, cliquez sur ce lien.

Tanit Halfon
6 commentaires
avatar
Vetancienne le 17-03-2017 à 19:57:46
Il est sur qu il faudrait être plus discret sur la détention de ketamine par le veterinaire. Au lieu de vouloir en informer urbi et orbi tous les clients. Il faudrait éviter de signaler aux toxicos de tous poils un endroit pour se fournir qu'ils n avaient pas envisagé. Par ailleurs, quel en est l intérêt concret dans la lutte contre la toxicomanie? La surveillance des circuits usines-grossistes-vétos n est elle pas suffisante? On pourrait facilement identifier une consommation anormale chez un praticien par rapport à ses confrères exerçant dans une clientèle similaire? On va ajouter une contrainte supplémentaire à l exercice libéral dont l on nous a pas demontre
avatar
Vetancienne le 17-03-2017 à 19:58:27
l' Intérêt .
avatar
apevet le 20-03-2017 à 12:33:49
Comme d' habitude, une minorité ( en l' occurence ici les toxicomanes) emmerde tout le monde et la réponse choisie ne fait qu' alourdir la chape d' obligations et de réglementations qui nous submerge petit à petit. Bon courage aux jeunes confrères car on n' a sans doute pas encore tout vu...
avatar
aboactif le 22-03-2017 à 19:27:49
N oublions pas que si nous disposons de molécules de ce type, c'est parce que la profession a su montrer qu'elle en faisait un usage raisonné . À suivre !
avatar
robert TELLIER le 27-03-2017 à 13:52:10
en 2014-2015 j'au eu l'occasion de réaliser avec un collègue du SNECCRF une enquête nationale intitulée "ANESTHESIQUES & EUTHANASIQUES". Certes les vétérinaires étaient dans les clous mais l'autre ayant droit les pharmaciens d'officine ont fait l'objet de plusieurs dizaines de PV. Seuls les pharmaciens "affairistes" ne touchent pas aux euthanasiques et aux anesthésiques car ils doivent estimer que c'est trop dangereux.
avatar
veto retraité le 18-04-2017 à 22:24:41
La ou les spécialités à base de kétamine ne peuvent être utilisées que par des vétérinaires "praticiens" inscrits au CNOV..
Autant l'usage de la kétamine doit faire l'objet d'un suivi rigoureux il apparaît totalement aberrant d'exiger d' un vétérinaire prescripteur de rédiger une ordonnance pour le client qui pourra éventuellement renouveler l'ordonnance au près d'un pharmacien incompétent. Malheureusement les pharmaciens incompétents en matière de pharmacie vétérinaire sont innombrables. Alors au vue d'une ordonnance le succès est garanti. Les pharmaciens sont en dehors des "affairistes" incompétents en matière de pharmacie vétérinaire
Pour beaucoup de ces pharmaciens kétamine rime avec vitamine et beaucoup de pharmaciens pensent que la "kétamine" est une vitamine!

Ne riez pas C'est la triste réalité
Cette future disposition démontre à l’évidence l'incompétence des services de l'Etat malgré des rapports clairs et nets et sans ambiguïté sur ce type de produit
Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK