La perméthrine tue les chats, avertit l’Anses

25.07.2013 à 06:00:00 |
©

Le nombre de cas graves chez le chat est reparti à la hausse en 2012.

Avec la saison estivale, l’Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses) tient à rappeler, via un communiqué, que la contre-indication de la perméthrine est absolue chez le chat. Les vétérinaires la connaissent déjà, mais il n’est pas inutile de la rappeler aux pharmaciens (un tiers des ventes en volumes) ni, a fortiori, aux propriétaires qui achètent ces antiparasitaires externes (APE) dérogatoires dans les supermarchés ou les jardineries (environ un tiers des unités vendues, d’après différentes enquêtes).

Quelques gouttes suffisent
La trentaine d’APE pour chiens qui contiennent de la perméthrine inclut une dizaine de spot-on (Advantix®, Activyl® Tick Plus, Duowin®, etc.) et de nombreux sprays (dans des gammes comme Friskies®, Beaphar®, Francodex®, Vétocanis®, Ectoline®), visiblement destinés aux pharmaciens et au circuit grand public. « Avec les pipettes pour chiens, quelques gouttes peuvent suffire à induire des effets graves chez les chats les plus sensibles, prévient l’agence. Les troubles neurologiques (tremblement et convulsions) peuvent se révéler mortels. »

Depuis 2006, l’Agence nationale du médicament vétérinaire (ANMV) a demandé aux industriels de signaler cette contre-indication absolue sur le packaging des APE via le logo de leur choix. Toutefois, ce dernier n’est pas toujours bien visible. Des propriétaires semblent même croire qu’il s’agit là d’une astuce marketing destinée à leur faire acheter un produit spécifique pour le chat, alors qu’ils disposent déjà d’un APE efficace pour leur chien.

Le passage de la perméthrine comme médicament sur prescription avait également été évoqué, mais avait été refusé par les laboratoires.

Éric Vandaële

Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application
Télécharger l'application sous iPhone Télécharger l'application sous Android
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...