La fièvre catarrhale ovine prélude à l’évolution sanitaire nationale

10.09.2010 à 06:00:00 |
©

La vaccination contre la fièvre catarrhale ovine retourne dans la case volontariat. Administration et organisations professionnelles espèrent une vaccination de masse dans un paysage sanitaire en pleine évolution.

« Au cours de la réunion du comité de pilotage le 21 juillet dernier, le ministère a annoncé que la campagne de vaccination contre la fièvre catarrhale ovine se fera sur la base du volontariat », confirme notre confrère Jean-luc Angot, directeur général adjoint de l'alimentation et chef du service de la coordination des actions sanitaires.
Les éleveurs volontaires pourront donc soit vacciner eux-mêmes (les ordonnances, décrets et autres textes réglementaires qui leur en donneront le droit sont attendus courant octobre), soit faire appel à un vétérinaire, sous tarification libérale. Sauf pour tout ce qui relève des réglementations et accords communautaires et internationaux, obligatoirement du ressort du vétérinaire sanitaire et donc avec un tarif décidé en commission tripartite. Ça ne vous rappelle rien ?
D’ici là, la restitution des travaux engagés dans le cadre des Etats généraux du sanitaire le 16 septembre prochain sonnera le début de l’évolution de l’organisation sanitaire animale et végétale. Des modifications du mandat sanitaire et la catégorisation des maladies par ordre d’importance sont attendues pour la fin de l’année.

Nicolas Fontenelle

Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK