16/06/2009 | Le Point Vétérinaire.fr

La création d’un syndicat de salariés, indépendant, utile pour une majorité de praticiens

«Quinze ans de salariat, et quinze ans à me sentir exploitée comme une vache à lait, avec le sentiment que le SNVEL n’est qu’un syndicat de patrons. Preuve en est la convention collective avec ses salaires“minimaux” qui, pour tous les salariés que je connais, représentent en fait un plafond ! Qui a pu croire que des patrons ayant envie de garder leurs collaborateurs seraient disposés à payer plus que le minimum légal ? »

Le ras-le-bol de certains salariés semble à son comble et leur envie de voir naître un syndicat indépendant pour les défendre en est l’illustration. « Notre représentation n’est pas du tout assurée et nous avons l’impression de ne jamais être considérés par la profession, alors que nous contribuons tout autant au développement de la clinique où nous travaillons. » Tous les vétérinaires salariés (sauf deux) qui ont répondu à notre sondage sont favorables à la création d’un syndicat indépendant.
Mais ils ne sont pas les seuls. Certains libéraux soutiennent cette idée (27 % de ceux qui ont voté). « Me souvenant de certains salariats et en ayant connaissance de ceux de mes confrères, je pense qu’un vrai syndicat est loin d’être un luxe, admet l’un deux. La pseudo-confraternité est malheureusement trop souvent à sens unique. Je pense aussi qu’il ne serait pas inutile que le regard des libéraux, des laboratoires ou des formateurs change par rapport aux salariés. » Le reste des libéraux s’oppose à la représentation des salariés, estimant qu’elle est déjà assurée, mais surtout que cela pourrait “casser” la profession. « Nous sommes tous vétérinaires et peu nombreux par rapport à d’autres professions. Si nous nous scindons, nous ne serons plus du tout crédibles ni écoutés », explique une praticienne libérale. « Quand nous aurons deux syndicats qui défendront parfois des intérêts différents, voire divergents, la profession dans son ensemble ne pèsera vraiment plus lourd », renchérit un autre.

N Fontenelle

Extrait de La Semaine Vétérinaire 1364

Réagir à l'actualité

Pseudo :

 
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.

Identifiez-vous pour réagir Vous n'avez pas de compte ?
Publicité

L'infographie du mois

Boutique

Aussi bien destiné au vétérinaire, qu’à l’étudiant ou au personnel soignant, cet ouvrage vous apportera toutes les bases nécessaires à la consultation des NAC. Richement illustré de plus de 350 photos, doté de compléments internet vous permettant de télécharger des fiches d’examen et des fiches synthétiques par espèces, ce livre est indispensable pour débuter et progresser en médecine et chirurgie des NAC.
Découvrir la boutique du Point Vétérinaire

Newsletters


Ne manquez rien de l'actualité et de la formation vétérinaires.

S’inscrire aux Lettres vétérinaires
S’inscrire à La Lettre de l'ASV

Publicité