La consultation pubertaire représente un levier stratégique pour la clinique

24.03.2010 à 00:00:00 |
©

Une étude récente* montre que la consultation pubertaire (rendez-vous additionnel entre la primovaccination et le premier rappel vaccinal) n’est proposée que par 8 % des structures et que seulement 2 % des chiens médicalisés âgés de moins de 15 mois en profitent.

Elle permet pourtant le contrôle du développement du chien et le dépistage d’éventuelles anomalies. Elle est également l’occasion de faire le point sur l’éducation, l’alimentation, le contrôle de la reproduction et la prévention. Elle permet en outre de doper l’activité de la clinique.

Les chiens qui ont bénéficié d’une consultation pubertaire sont mieux médicalisés que les autres. En effet, ils reviennent 2,6 fois plus pour le premier rappel vaccinal. Ils présentent également des taux de stérilisation et d’identification supérieurs (respectivement deux et trois fois plus élevés que les autres chiens). Ils fréquentent la clinique 1,8 fois plus que leurs congénères et leurs propriétaires dépensent davantage (1,6 fois plus).

Valentine Chamard
* Etude Data Business & Marketing (DBM) pour Merial, échantillon PanelVet de 130 cliniques avec une activité canine supérieure à 80 %
Pour plus d’informations, voir La Semaine Vétérinaire n° 1398 du 26/3/2010 en page 17

Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application
Télécharger l'application sous iPhone Télécharger l'application sous Android
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...