La Commission européenne pointe du doigt la profession

06.07.2012 à 06:00:00 |
©

La transposition intégrale de la directive “services” n'est pas pour demain. Les vétérinaires tiennent à certaines mesures qui garantissent notamment leur indépendance.

Encore un effort ! La Commission européenne a publié le 8 juin 2012 un document de travail* relatif à la transposition de la directive “services” dans les États membres de l'Union. Si, selon l'institution, la France a fourni « d'importants efforts » pour convertir cette directive, certains secteurs n'ont pas encore adopté la réforme dans son intégralité. Deux professions - les vétérinaires et les avocats - sont ainsi pointées du doigt concernant la conformité de certaines mesures. Il s'agit des règles de détention du capital par les tiers, des formes juridiques des sociétés d'exercice et de l'interdiction totale de communication commerciale.

Clarisse Burger

* Informations détaillées sur la mise en œuvre de la directive service 2006/123/CE (relative aux services dans le marché intérieur)

Pour plus d'informations, voir La Semaine Vétérinaire n° 1503 du 6 juillet 2012 en pages 14 et 15

Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application
Télécharger l'application sous iPhone Télécharger l'application sous Android
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...