La chlorhexidine et le miconazole s’associent dans un shampooing “avec AMM”

07.04.2010 à 09:00:00 |
©

Malaseb® est un shampooing à base de chlorhexidine (2 %) et de miconazole (2 %) indiqué pour le « traitement et la stabilisation des dermatites séborrhéiques à staphylocoques (Staphylococcus intermedius) et à… Malassezia ».

Mais il ne s’agit pas d’un shampooing à base de chlorhexidine comme les autres. D’abord par son statut de médicament. C’est en effet le seul shampooing destiné au traitement des dermatites doté de cette fameuse autorisation de mise sur le marché (AMM). En France, ce sésame est devenu, sur les produits topiques dits d’hygiène, davantage un “label” optionnel qu’une obligation préalable à la vente. En outre, l’ajout du miconazole (2 %) en fait même un médicament sur prescription. Car, comme la plupart des antifongiques dérivés des imidazolés, le miconazole est inscrit à la liste I des substances vénéneuses. Dechra souligne donc, à juste titre, que son nouveau shampooing a bénéficié d’une validation rigoureuse de son efficacité et de son innocuité. Sa composition en principes actifs est aussi garantie, au moins jusqu’à la date de péremption.
Ce shampooing est également indiqué chez le chat comme « traitement d’appoint de la teigne due à Microsporum canis en association avec la griséofulvine », selon le résumé officiel des caractéristiques du produit (RCP) publié par l’Agence nationale du médicament vétérinaire.

Eric Vandaële
Extrait de La Semaine Vétérinaire n°1400 du 9 avril 2010

Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK