L’Ordre veut un prix unique pour les antibiotiques

20.05.2011 à 17:00:00 |
©

Pour favoriser une « utilisation raisonnée et contrôlée des antibiotiques », et pour « qu’un certain nombre de pratiques qui se sont développées entre les firmes pharmaceutiques et les vétérinaires soient corrigées sévèrement », l’Ordre des vétérinaires veut imposer « un tarif unique pour les antibiotiques administrés aux animaux domestiques et d’élevage », détaille une dépêche AFP du 20 mai 2011.

« Pour un meilleur encadrement des relations commerciales, nous voulons un prix unique des antibiotiques à la vente», y indique Michel Baussier, président du Conseil supérieur de l’Ordre, qui reconnaît que le fait que les vétérinaires soient à la fois prescripteurs et dispensateurs constitue bel et bien un conflit d’intérêts. « A l’heure où l’on met le projecteur sur les conflits d’intérêts, il va de soi qu’objectivement, il s’agit bien d’un conflit d’intérêts », estime-t-il. Même si cet argument est une tarte à la crème, comme il se plaisait jusque-là à l’affirmer.

« Lors de la prochaine réunion de la Fédération vétérinaire européenne du 9 juin à Palerme, nous demanderons, à défaut d’obtenir gain de cause, au moins un encadrement autoritaire et arbitraire des marges. »


Si ces propositions sont suivies en France et en Europe, elle pourraient aller à l’encontre des GIE qui se créent pour récupérer des marges arrière supplémentaires et notamment celui de la centrale de référencement voulue par le syndicat (SNVEL).

Nicolas Fontenelle et Eric Vandaële

Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK