L’Ordre des vétérinaires au rapport

26.05.2010 à 09:00:00 |
©

Dans son rapport annuel d’activités, récemment publié, l’Ordre dresse un état des lieux de la profession et fait notamment le point sur ses comptes, la démographie et son observatoire disciplinaire.

Au 31 décembre 2009, 15 652 vétérinaires étaient inscrits à l’Ordre, avec un ratio de 60 % d’hommes pour 40 % de femmes. 740 se sont inscrits pour la première fois.
29,45 % ont suivi leur cursus dans une école belge, 9,73 % dans un autre pays européen. A l’inverse, 588 vétérinaires ont quitté le tableau ordinal (omission d’inscription, retraite, décès, etc.).

Globalement, la moyenne d’âge est de 42,5 ans, en baisse de 0,4 sur un an. La moyenne d’âge des femmes est moins élevée, à 36,8 ans (versus 46,1 ans). 88 % sont de nationalité française, 9,4 % de nationalité belge et 2,4 d’une autre nationalité européenne.
59 % des vétérinaires sont inscrits en canine, une filière dans laquelle il y a autant de femmes que d’hommes. 31 % ont une activité rurale ou mixte avec une sous-représentation féminine. Les femmes ne comptent que pour 23,7 % des effectifs dans cette filière.
10 209 vétérinaires exercent en libéral (9 734 en 2008), dont tout de même 3 621 (35,5 %) en solo. Les autres sont associés ou collaborateurs libéraux (259). Le nombre de salariés adjoints ou remplaçants progresse encore, à 4 021 en 2009 versus 3 904 en 2008. Les femmes sont largement majoritaires (69 %), alors qu’elles sont en minorité chez les libéraux (29 %).

La région Champagne-Ardenne accueille le plus de salariés (40 %) avec l’Ile-de-France (39 %). L’Aquitaine et la Corse sont les plus libérales (30 % de salariés). L’Ile-de-France, avec les départements d’outre-mer, recense 2 157 vétérinaires (salariés ou libéraux) et Rhône-Alpes 1 569. A l’opposé, l’Alsace et le Limousin en comptent moins de 300.

Nicolas Fontenelle
Pour en savoir plus, lire La Semaine Vétérinaire n° 1407 du 28/5/2010 en pages 12 et 13

Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK