L’OIE poursuit son engagement pour l’éradication de la peste des petits ruminants

01/03/2017 | Le Point Vétérinaire.fr
22e Conférence de la Commission régionale de l’OIE
© OIE/ P. Bastiaensen
Lors de la 22e Conférence de la Commission régionale de l’OIE, l’organisation encourage les pays Africains et les communautés régionales à s'engager dans l'éradication mondiale de cette maladie.

La Commission régionale pour l’Afrique de l’Organisation mondiale de la santé animale (OIE), qui compte 54 pays membres a tenu sa 22e conférence à Swakopmund, en Namibie, du 20 au 24 février 2017. 
Sept des quinze pays de la région de la la Communauté de développement de l'Afrique australe (SADC) ont obtenu le statut officiel indemne au niveau national ou zonal pour une ou plusieurs maladies animales et sont ainsi parvenus à accéder à des marchés internationaux pour des produits d'origine animale.
« Avec plus de 50 % des ressources financières du Fonds mondial de l'OIE allouées à des programmes en Afrique, comme par exemple, l'assistance fournie par l'Allemagne à l'élimination de la rage en Namibie, l'OIE est fortement engagée à vos côtés. À son tour, votre engagement envers l'OIE est pour nous et pour les donateurs, le témoignage que vous appréciez notre travail », a réaffirmé Monique Éloit (vétérinaire et directrice générale de l’OIE) au cours de son discours.

La PPR a été signalée pour la première fois en Côte d’Ivoire en 1942 et est présente depuis de nombreuses années dans toute l’Afrique, sauf dans quelques régions du sud du continent. Cette maladie transfrontalière virulente et hautement contagieuse, qui affecte les ovins et les caprins, a de fortes répercussions sur la sécurité alimentaire, fragilisant la survie des petits exploitants et limitant les opportunités du secteur de la production animalière ainsi que le développement de pays pour lesquels l’élevage des petits ruminants est un secteur important. Elle est l’une des maladies prioritaires mentionnées dans le Plan-cadre mondial pour le contrôle progressif des maladies animales transfrontalières et une stratégie mondiale OIE/FAO pour son éradication a été adoptée en 2015.

Cette stratégie comprend à la fois une approche horizontale des problématiques de santé animale qui se concentre sur le renforcement des Services vétérinaires, et une approche verticale axée sur le double objectif de l’éradication progressif de la PPR et de la diminution de la prévalence d’autres maladies prioritaires affectant les petits ruminants.

Les recommandations adoptées pendant la conférence seront soumises au vote de l’Assemblée mondiale de l’OIE en mai 2017.

Oie

Réagir à l'actualité

Pseudo :

 
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.

Formations e-Learning

Nouveau : Découvrez le premier module
e-Learning du PointVétérinaire.fr sur le thème « L’Épanchement thoracique dans tous ses états »

En savoir plus

Sondage de la semaine

Le nouveau ministre de l'Agriculture envisage une simplification administrative pour le secteur agricole.

Publicité

L'infographie du mois

Boutique

Aussi bien destiné au vétérinaire, qu’à l’étudiant ou au personnel soignant, cet ouvrage vous apportera toutes les bases nécessaires à la consultation des NAC. Richement illustré de plus de 350 photos, doté de compléments internet vous permettant de télécharger des fiches d’examen et des fiches synthétiques par espèces, ce livre est indispensable pour débuter et progresser en médecine et chirurgie des NAC.
Découvrir la boutique du Point Vétérinaire

Agenda des formations

Retrouvez les différentes formations, évènements, congrès qui seront organisés dans les mois à venir. Vous pouvez cibler votre recherche par date, domaine d'activité, ou situation géographique.

Calendrier des formations pour les vétérinaires et auxiliaires vétérinaires

En savoir plus

Newsletters


Ne manquez rien de l'actualité et de la formation vétérinaires.

S’inscrire aux Lettres vétérinaires
S’inscrire à La Lettre de l'ASV

Publicité