L’INRA se dote d’un nouvel outil de recherche expérimentale

10.07.2008 à 10:00:00 |

Inaugurée le 8 juillet2008 par le ministre de l’Agriculture, Michel Barnier, et le ministre de la Recherche, Valérie Pécresse, l’Installation nationale protégée pour la recherche sur les encéphalopathies spongiformes transmissibles (INPREST) sera mise en service début 2009 sur le site de l’INRA à Tours.

Cette animalerie a obtenu la certification qualité ISO 9001-2000 qui permet de réaliser des expérimentations dans de parfaites conditions de sécurité pour le personnel et pour l’environnement. Tout ce qui sort du bâtiment est en effet certifié "non infectieux", grâce à un système d’aération sous pression contrôlée et au traitement des effluents et des déchets réalisé sur place. Les carcasses et les restes d’animaux seront aussi détruits sans sortir des locaux, par un digesteur et des autoclaves.

La création d’INPREST a été décidée en 2001 pour permettre de travailler sur les maladies à prion et, plus généralement, sur les maladies infectieuses nécessitant un confinement et des installations de niveau 3. Ainsi, à peine mise en service, des recherches sur la fièvre catarrhale ovine sont d’ores et déjà prévues.

La particularité de ce bâtiment, unique en France, est de pouvoir accueillir des bovins aussi bien que des animaux de taille plus réduite, en production et en respectant les normes de bien-être animal. Le savoir-faire et la qualité de la maintenance, déjà présente sur la plate-forme d’infectiologie expérimentale de l’INRA, est aussi un gage de sécurité pour les équipes qui seront amenées à utiliser ces installations. Des partenariats publics et privés, nationaux et européens, sont également en cours de développement.

Stephanie Padiolleau

Valérie Pécresse, ministre de la Recherche, inaugure le nouveau centre INPREST en présence de Marion Guillou,

présidente-directrice générale de l’INRA, et de Michel Barnier, ministre de l’Agriculture.(Photo: S. Padiolleau)

Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK