27/11/2009 | Le Point Vétérinaire.fr

L’exposition des animaux aux antibiotiques a cru de 22 % en dix ans malgré une chute de 10 % des tonnages

L’Agence nationale de médicament vétérinaire (ANMV) a choisi la Journée européenne des antibiotiques, le 18 novembre, pour dévoiler son dixième rapport sur le suivi des ventes d’antibiotiques vétérinaires, cette fois pour l’année 2008.

Pour la première fois, la finesse de l’analyse des chiffres éclaire différemment les tonnages vendus pour les mettre en relation avec le degré d’exposition des animaux aux antibiotiques. Cet éclairage remet ainsi en cause de nombreuses idées reçues.

• Idée reçue numéro 1. Une diminution des tonnages d’antibiotiques reflète un moindre usage. Faux. Le tonnage antibiotique 2008 est le plus faible enregistré depuis 1999 (- 9,6 %) et en forte diminution depuis l’année 2007 (- 12 %). Mais cette baisse n’est qu’apparente. Elle « masque un niveau d’exposition des animaux aux antibiotiques qui a augmenté de 21,9 % en dix ans », explique l’ANMV. En effet, les diminutions de tonnage ne reflètent pas nécessairement un déclin du nombre d’animaux traités. L’agence a ainsi développé d’autres critères pour mieux mesurer l’exposition : le nombre d’animaux traités ou plus exactement le poids vif total des animaux traités, qui prend en compte les schémas posologiques « AMM » (dose et durée) et, surtout, un niveau d’exposition (ou Alea) qui compare le « poids » des animaux traités au « poids total » de la population de l’espèce animale visée.

• Idée reçue numéro 2. Les prémélanges médicamenteux font exploser le tonnage des antibiotiques vendus. Faux. A l’inverse, le tonnage des antibiotiques contenus dans les prémélanges médicamenteux a diminué de 25 % en dix ans. Durant la même période, les autres formes orales augmentent de 40 % en tonnage et de 60% en nombre (ou « poids ») d’animaux traités.

• Idée reçue n° 3. La filière porcine est la plus exposée aux antibiotiques, par rapport aux chiens et chats qui ne le seraient presque pas. Faux. Même s’ils ne consomment que très peu d’antibiotiques en tonnage (1,7 %), les chiens et les chats sont de loin les espèces animales les plus exposées, surtout aux fluoroquinolones. Ils sont deux fois plus exposés que les filières hors sol (porcs, volailles, lapins) qui consomment pourtant le plus gros du tonnage (plus de 80 %), et dix fois plus que les herbivores (ruminants et chevaux) qui sont finalement les espèces les moins traitées aux antibiotiques.

Eric Vandaële
Extrait de La Semaine Vétérinaire n°1382

Réagir à l'actualité

Pseudo :

 
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.

Formations e-Learning

Nouveau : Découvrez le premier module
e-Learning du PointVétérinaire.fr sur le thème « L’Épanchement thoracique dans tous ses états »

En savoir plus

L'infographie du mois

Boutique

Aussi bien destiné au vétérinaire, qu’à l’étudiant ou au personnel soignant, cet ouvrage vous apportera toutes les bases nécessaires à la consultation des NAC. Richement illustré de plus de 350 photos, doté de compléments internet vous permettant de télécharger des fiches d’examen et des fiches synthétiques par espèces, ce livre est indispensable pour débuter et progresser en médecine et chirurgie des NAC.
Découvrir la boutique du Point Vétérinaire

Agenda des formations

Retrouvez les différentes formations, évènements, congrès qui seront organisés dans les mois à venir. Vous pouvez cibler votre recherche par date, domaine d'activité, ou situation géographique.

Calendrier des formations pour les vétérinaires et auxiliaires vétérinaires

En savoir plus

Newsletters


Ne manquez rien de l'actualité et de la formation vétérinaires.

S’inscrire aux Lettres vétérinaires
S’inscrire à La Lettre de l'ASV



En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...