01/02/2010 | Le Point Vétérinaire.fr

L’équarrissage équin change d’organisation et de financement

« Désormais, les frais demandés par les équarrisseurs pour l’enlèvement et l’élimination des cadavres des animaux d’élevage ne sont plus ni négociés, ni pris en charge par l’Etat », a annoncé Laëtitia Marnay, des Haras nationaux, lors d’une journée d’information sur les actualités en élevage équin, le 28 janvier 2010 au Haras du Pin (Orne).
Un tournant a en effet été pris, le 17 juillet 2009, avec la libéralisation du Service public de l’équarrissage.
Trois solutions sont envisagées : déclarer la mort de l’équidé et en régler le coût, anticiper en cotisant chaque année pour un montant variable, cotiser chaque année pour un montant fixe.

Marine Neveux
Pour plus d’informations, voir La Semaine Vétérinaire n° 1391 du 5/02/10 en page 18

Réagir à l'actualité

Pseudo :

 
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.

Identifiez-vous pour réagir Vous n'avez pas de compte ?
Publicité

L'infographie du mois

Boutique

Aussi bien destiné au vétérinaire, qu’à l’étudiant ou au personnel soignant, cet ouvrage vous apportera toutes les bases nécessaires à la consultation des NAC. Richement illustré de plus de 350 photos, doté de compléments internet vous permettant de télécharger des fiches d’examen et des fiches synthétiques par espèces, ce livre est indispensable pour débuter et progresser en médecine et chirurgie des NAC.
Découvrir la boutique du Point Vétérinaire

Newsletters


Ne manquez rien de l'actualité et de la formation vétérinaires.

S’inscrire aux Lettres vétérinaires
S’inscrire à La Lettre de l'ASV

Publicité