L’alimentation n’est pas « une source probable » de contamination

Nathalie Devos | 17.10.2014 à 13:37:42 |
© DR

L'Organisation mondiale de la santé animale écarte une des pistes jusqu'alors avancées 

L’Organisation mondiale de la santé animale (OIE) écarte l’une des pistes avancées jusqu’alors pour expliquer la propagation du virus de la diarrhée épidémique porcine (DEP), à savoir les dérivés sanguins d’origine porcine tels que le plasma déshydraté incorporé dans les rations alimentaires des porcs. Ces dérivés avaient été suspectés lors d' études conduites dans certains pays.  « Le Groupe ad hoc de l’OIE, approuvé par la Commission scientifique, estime que les aliments pour animaux ne constituent pas une source probable de contamination, sous réserve du respect des bonnes pratiques de fabrication  et de l’application des protocoles établis pour la préparation du plasma déshydraté. »  indique l’Organisation dans un communiqué du 9 octobre dernier. 

Nathalie Devos
Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK