Jean-Pierre Dick (A91) à quelques jours du départ du Vendée Globe

Jean-Pierre Dick | 28.10.2016 à 16:57:46 |
Jean-Pierre Dick
© A.Pilpré/Y.Zedda/StMichel-Virbac

Notre confrère va devoir composer avec un petit espace de vie de 4m2 qu’il a aménagé et optimisé pour la performance.

« La zone de vie est petite, mais elle est cohérente. L’intérieur est minimaliste, mais je me suis aménagé quelques zones de confort. Les sièges de mon poste de barre et de ma table à cartes ont été faits sur mesure, et conçus en fonction de l’anatomie de mon corps » commente t-il notamment dans un récent communiqué. 
Quant à l’organisation de ses journées, « si j’arrive à dormir cinq heures, c’est super ! » explique t-il, « je passerai probablement deux ou trois heures à la table à carte, et le reste à l’écoute du bateau, pour régler les voiles, optimiser la vitesse, et surveiller la trajectoire. Il y aura aussi du bricolage. Je passerai beaucoup de temps à l’intérieur, ou dans ce que j’appelle le 'pédiluve', cette zone semblable à une grande véranda, pour faire mes manœuvres et barrer. L’extérieur est beaucoup plus exposé, mais il faut y aller de temps en temps. C’est une vie particulière, mais elle va passer à cent à l’heure ! Nous serons sans cesse occupés ».

Jean-Pierre Dick
Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK