Internet, un atout pour les praticiens

Valentine Chamard | 14.06.2013 à 15:58:16 |
©

80% des Français disposent d’une connexion Internet à domicile. Ils l’utilisent pour échanger des mails (pour 72% d’entre eux), rechercher des informations sur des biens et des services (69%), réaliser des achats (42%), communiquer sur les réseaux sociaux et rechercher des informations sur la santé (36% pour ces deux derniers domaines). Autant d’applications qui peuvent intéresser les vétérinaires. Le Germ (groupe d’étude et de recherche en management, Afvac) a ainsi organisé une journée de formation autour du thème de la communication sur Internet pour les praticiens, le 6 juin à Paris.

Après le clicLe Germ a mené une enquête pour cibler les attentes des clients (390 répondants) vis-à-vis des sites Internet des praticiens. Près de 88% d’entre eux ont déjà fait une recherche Internet concernant une maladie d’un animal, un produit vétérinaire ou un aliment pour animaux. Notre confrère Christophe Lebis engage ainsi les praticiens à prendre possession d’Internet et d’en faire un atout. « On peut penser que les vétérinaires ont une occasion à saisir pour augmenter leur visibilité, d’autant que leur crédibilité n’est jamais remise en cause », poursuit-il. Selon l’enquête, près de 90 % des clients sont tout à fait ou plutôt d’accord avec l’affirmation ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
de La Semaine Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
La Semaine Vétérinaire
La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.
Valentine Chamard
1 commentaire
avatar
Anonyme le 18-06-2013 à 14:51:25
Le Germ a mené une enquête pour cibler les attentes des clients (390 répondants) vis-à-vis des sites Internet des praticiens. Près de 88% d’entre eux ont déjà fait une recherche Internet concernant une maladie d’un animal, un produit vétérinaire ou un aliment pour animaux. Notre confrère Christophe Lebis engage ainsi les praticiens à prendre possession d’Internet et d’en faire un atout. « On peut penser que les vétérinaires ont une occasion à saisir pour augmenter leur visibilité, d’autant que leur crédibilité n’est jamais remise en cause », poursuit-il. Selon l’enquête, près de 90 %
Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK