Inhibiteurs dans le lait : modification de la détection

02.09.2011 à 06:00:00 |
©

2011 voit évoluer la méthode de détection officielle des résidus d’inhibiteurs dans le lait.

Objectif : laisser passer moins de laits susceptibles de contenir des quantités de résidus supérieures aux limites maximales (LMR) autorisées.

Depuis janvier 2011, le test Eclipse 3G® est effectué comme test de dépistage, et depuis le 1er juillet 2011, le Charm Rosa MRL BLTET 8 min® est utilisé pour la confirmation. Une augmentation des laits contrôlés positifs est notée depuis le mois de janvier. Cela est dû en partie à la détection de résidus à des quantités parfois inférieures aux LMR pour certaines molécules par le test Eclipse 3G®. L’utilisation du Charm Rosa MRL BLTET 8 min® en confirmation, dont les limites de détection sont plus proches des LMR, associé au test de diffusion sur gélose, devrait donc réduire le nombre de faux positifs. D’autre part, l’utilisation de ces tests améliore la détection de certaines molécules par rapport à ceux utilisés dans la méthode officielle jusque-là.

Stéphanie Padiolleau

Pour plus d’informations, voir La Semaine Vétérinaire n° 1460 du 2 septembre 2011 en page 18

Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK