Incertitude sur l’origine des cas sporadiques BSE

Stéphanie Padiolleau | 28.07.2017 à 12:54:51 |
Vaches
© AzmanL – iStock

Des cas de BSE classique sont détectés de manière sporadique chez des animaux trop jeunes pour avoir été nourris de farines animales.

L’autorité européenne de sécurité alimentaire (EFSA) a compilé les données disponibles sur les 60 cas d’encéphalopathies spongiformes bovines classiques ou de type inconnu survenu chez des bovins nés après l’interdiction d’utiliser des farines animales dans l’alimentation des ruminants.  Dans son avis du 7 juin 2017, elle indique que l’origine demeure incertaine pour ces cas. Une exposition d’origine alimentaire apparaît probable, bien qu’elle ait pu être exclue pour un des cas sur les 60 analysés. La difficulté provient du délai de plusieurs années entre le moment où l’animal est contaminé et la détection de la maladie. Il n’est également pas possible de ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
de La Semaine Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
La Semaine Vétérinaire
La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.
Stéphanie Padiolleau
Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK