Importance de l'évaluation du membre controlatéral lors de LCC chez le chien

12.11.2008 à 10:00:00 |

18 à 37 % des animaux présentent une rupture du ligament croisé cranial controlatéral environ dans les deux ans qui suivent le diagnostic initial de rupture de ce ligament. Une étude rapporte que 59 % des chiens qui présentent des signes d’épanchement articulaire ou d’arthrose du grasset controlatéral lors du diagnostic initial de rupture unilatéral de LCC subiront une rupture du LCC de ce même membre dans les 16 mois (+/- 6 mois) qui suivent le diagnostic initial. Et seulement 7 % de ceux ne présentant aucun signe d’épanchement articulaire ou d’arthrose du grasset controlatéral lors du diagnostic initial seront atteints d’une rupture du LCC dans les 30 mois (+/- 5mois)].

M Gatineau et coll.

Extrait du Point Vétérinaire 290

Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK