Hipra, un laboratoire espagnol, crée la surprise en s’installant à Nantes

13.06.2008 à 10:00:00 |

Hipra, un laboratoire espagnol parmi les leaders sur le marché des productions animales ibériques (Portugal inclus), a présenté pour la première fois directement aux praticiens français trois médicaments vétérinaires avec une autorisation de mise sur le marché (AMM) hexagonale. Hipra est en effet en train de monter une filiale en région nantaise, à Saint-Herblain.

Sélectan®, le premier générique de Nuflor®

Les trois médicaments d’Hipra promus au congrès SNGTV de Nantes s’attaquent à des marchés majeurs. Il s’agit d’abord du premier générique de Nuflor ® , une solution injectable à 300 mg/ml de florfénicol présentée sous la marque Sélectan ® . Cette solution, plus fluide que le princeps, est à l’origine d’une meilleure “seringabilité”. Les indications officielles de ce générique, destiné au traitement curatif des maladies respiratoires bovines et porcines, sont un peu plus réduites que celles du princeps chez les bovins. En effet, la notice d’emploi ne mentionne que le schéma posologique “historique” de Nuflor ® en deux injections intramusculaires espacées de quarante-huit heures à 20 mg/kg. L’indication en prévention (métaphylaxie) et l’usage en une injection unique sous-cutanée à 40 mg/kg n’y figurent pas. Sélectan ® est présenté en flacon en verre (100 ml) ou en plastique (250 ml).

Un vaccin contre M. hæmolytica et H. somni

Pour prévenir les maladies chez les bovins, Hipra présente aussi un vaccin inactivé contre les pasteurelles bivalent en adjuvant huileux : antileucotoxine pour le sérotype A1 de M. haemolytica et… à corps bactériens inactivés pour H. somni (souche baillie). C’est la première fois en France qu’un vaccin contre Histophilus somnus est autorisé. A l’inverse, les vaccins contre Mannheimia hæmolytica sont nombreux. Le calendrier vaccinal comprend deux injections sous-cutanées de 2 ml à vingt et un jours d’intervalle chez des veaux âgés d’au moins deux mois. Le délai d’apparition de l’immunité est de trois semaines (après une primovaccination en deux injections espacées de trois semaines et de préférence de chaque côté de l’encolure). Le vaccin prêt à l’emploi est conditionné dans des flacons en verre de dix doses (20 ml) ou cinquante doses (100 ml).

Un vaccin anticoccidien aviaire

Hipra propose en outre un nouveau vaccin anticoccidien aviaire : Hipracox ® . Le vaccin vivant est à base d’ookystes sporulés de cinq espèces d’ Eimeria (E. acervulina, E. maxima, E. mitis, E. praecox et E. tenella ). Depuis 1996, Schering-Plough était le seul laboratoire à commercialiser en France une gamme de vaccins vivants contre la coccidiose aviaire : Paracox ® 5 et 8. Hipracox ® se distingue notamment par l’inclusion d’ E. praecox et par la présence d’une souche d’ E. maxima (au lieu de deux dans Paracox ® 5 et 8). Ces vaccins vivants, administrés par voie orale, nécessitent des oiseaux élevés sur litière et sans coccidiostatique. Ils impliquent aussi une logistique de commande et de distribution particulière qui les exclut des catalogues des centrales.

E. Vandaële

Extrait de La Semaine Vétérinaire 1318

Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application
Télécharger l'application sous iPhone Télécharger l'application sous Android
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...