FCO: un cas de faux en écriture sur un passeport bovin

26.01.2009 à 10:00:00 |

Un importateur transalpin, qui reçoit des broutards français, doute desdates de vaccination apposées sur leur passeport. Les autoritésitaliennes saisissent le ministère de l’Agriculture français, quialerte à son tour la Direction des services vétérinaires (DSV) del’Aveyron.

Le contrôle effectué dans l’exploitation d’une éleveuse de broutards de race aubrac confirme que les dates de vaccination de certaines bêtes ont été retardées de six jours par rapport à celles initialement inscrites sur le passeport. L’agricultrice et son vétérinaire, salarié d’une clinique, sont poursuivis pour « faux en écriture publique et usage de faux ».
Il est reproché au vétérinaire, parfaitement au courant de la manipulation opérée par sa cliente, de ne pas avoir dénoncé les faits à la DSV.
La décision est mise en délibéré au11 février.

N Fontenelle

Extrait de La Semaine Vétérinaire 1344

Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK