FCO: la reproduction reste un sujet d’inquiétude

03.02.2009 à 10:00:00 |

L’effet de la fièvre catarrhale ovine sur la fertilité fluctueénormément selon les départements. Le passage transplacentaire existe,avec des conséquences variables selon le stade de gestation. Latransmission aux receveuses lors de transfert d’embryons n’est pasdécrite pour le sérotype 8 et doit être impossible si les conditionsrecommandées par la Société internationale de transfert d’embryons(IETS) sont respectées.

Chez les mâles, une chute de la mobilité spermatique, accompagnée d’une augmentation des anomalies, est notée. La récupération se fait en quinze à quarante jours. Dans certains cas de localisation génitale, les troubles peuvent être irréversibles, avec une fibrose et une calcification des tubes séminifères qui se traduisent par une dissymétrie ou une atrophie des testicules. Il est conseillé de tester la semence des béliers avant la lutte. La virospermie existe de manière intermittente, avec une durée et un taux variables, et s’observe parfois après des résultats de PCR sanguins négatifs.

S Padiolleau

Extrait de La Semaine Vétérinaire 1345

Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application
Télécharger l'application sous iPhone Télécharger l'application sous Android
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...