05/01/2012 | Le Point Vétérinaire.fr

©

Courrier des lecteurs

Facile de critiquer sans connaître !

Un confrère répond aux propos tenus sur une vidéo publiée sur Internet (suite à la proposition de Mme Tenebaum ; voir aussi La S. V. du 23/12/11).

Vous aussi, faites-nous part de votre expérience en écrivant à : redaction-sv@pointveterinaire.com ou en réagissant à l’actualité sur notre site internet.

Été 2006 : fête de la plage à Villeneuve-lès-Maguelone, feu d’artifice, un retour de vent et de nombreuses personnes reçoivent de minuscules cendres incandescentes dans les yeux. Les pompiers appelés arrivent 30 minutes plus tard, mais ils se disent incompétents et non autorisés légalement pour prodiguer des premiers soins dans cette situation, car ils ne sont pas accompagnés d’un médecin ou d’un infirmier. Je demande à voir le matériel dans le camion et j’utilise une poche de sérum physiologique pour nettoyer les yeux douloureux de mon fils. En sortant du camion, une dizaine de personnes faisant la queue, j’explique être vétérinaire et être intervenu sur mon fils avec les moyens du bord, et elles me demandent de les prendre également en charge.

Été 2009 : 22 h 30, coup de téléphone d’une amie (appartenant au corps médical) qui présente un spasme douloureux de la paupière à la suite du retournement de sa lentille oculaire. 22 h 40, elle s’allonge sur la table de chirurgie de la clinique vétérinaire. 22 h 45, la lentille est retirée. Elle me remercie, car elle craignait d’attendre 24 heures aux urgences !

Y a-t-il un docteur en médecine qui pourrait :
- mettre un cathéter à un individu pesant de 1 à plusieurs centaines de kilos ;
- assurer et gérer une anesthésie fixe ou gazeuse ;
- faire des prélèvements et des analyses de sang, urine, peau, moelle osseuse, etc. ;
- effectuer différentes interventions chirurgicales : sutures cutanées, entérectomie, césarienne, ostéosynthèse (broches, vis, plaques, etc.) ?

Nombreux sont les docteurs en médecine vétérinaire qui pratiquent tout cela. Si vous trouvez la perle rare en médecine humaine, qui exerce en France et est capable de tous ces actes, prenons rendez-vous sur des situations d’urgence, sans cadre réglementaire étouffant toute initiative de bonne volonté, et on verra si les vétérinaires ne se feront pas apprécier pour leur travail, même sur des humains si besoin ; après tout, l’homme n’est-il pas un mammifère ?
Quand ils euthanasient des animaux, ce n’est ni par habitude ni par incompétence, mais sur demande des propriétaires, pour des raisons financières acceptables ou pour abréger des souffrances par une mort douce en phase terminale de maladie ou accidentelle incurable. Trop facile de montrer des images choc sorties de tout contexte !

Dr J.-M. Fortané

Consulter la vidéo

Pour l’intégralité du courrier, voir La Semaine Vétérinaire n° 1477 du 6 janvier 2012 en page 9

Réagir à l'actualité

Pseudo :

 
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.

Formations e-Learning

Nouveau : Découvrez le premier module
e-Learning du PointVétérinaire.fr sur le thème « L’Épanchement thoracique dans tous ses états »

En savoir plus
Publicité

L'infographie du mois

Boutique

Aussi bien destiné au vétérinaire, qu’à l’étudiant ou au personnel soignant, cet ouvrage vous apportera toutes les bases nécessaires à la consultation des NAC. Richement illustré de plus de 350 photos, doté de compléments internet vous permettant de télécharger des fiches d’examen et des fiches synthétiques par espèces, ce livre est indispensable pour débuter et progresser en médecine et chirurgie des NAC.
Découvrir la boutique du Point Vétérinaire

Agenda des formations

Retrouvez les différentes formations, évènements, congrès qui seront organisés dans les mois à venir. Vous pouvez cibler votre recherche par date, domaine d'activité, ou situation géographique.

Calendrier des formations pour les vétérinaires et auxiliaires vétérinaires

En savoir plus

Newsletters


Ne manquez rien de l'actualité et de la formation vétérinaires.

S’inscrire aux Lettres vétérinaires
S’inscrire à La Lettre de l'ASV

Publicité